**** The Letter. ****

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,


Que Vous Dire de 10 Années de "schizophrénie" Et Comment Vous les Résumer En Une Page. Et Plus De 13 000 Rêves Et Cauchemars En Dix Ans, Soit Depuis Août 2008 ??? à Raison De 3 à 6 Rêves Vécus Et Souvent FABULEUX D'Un Inconscient Qui Ne L'Est Pas Moins, de Même Que Mon Anima, Et Mon Frère De L'Ombre... je Les Ai Découvert(e)s Grâce Aux Ecrits De Carl Gustav JUNG, Eminent Psychanalyste Et Elève De Freud, Qui Se Séparèrent Pour Mésentente, Et Grâce à Mon Inconscient, Que j'Ose Considérer Comme Le Digne Bras Droit De Dieu, Et Son Digne Représentant Sur Terre Et En Chaque Être Humain(e).  Il Est Aussi Mon Meilleur Ami. Tant Il Est Juste Et Est La Voix de La Vérité. Qui Commence à me Révéler Quelques "mystères". Notamment Que Les Ressentis Sur Mon Visage, Les Sourires, Clignements D'Yeux, Et Ressentis Du "Oui" Sous L'Oeil Droit, Et Du "Non", Un Point à Gauche De L'Oeil Gauche... "Alors Ce Doit Être Eux.", Ai-je Songé il y a De Cela Quelques Nuits En Amont... Mais Le Doute me Taraude Toujours. Et me Rattrape, Comme à L'Instant Où je Vous Ecris. Que Si je Choisis Le Numérique C'Est Que Mon Ecriture N'Est Malheureusement Et Pour Le Moment, Plu' Lisible. Même Si Elle Le Redeviendra...

J'Ai Choisi De Ne Plu' Revivre L'Enfer Psychiatrique Et Carcéral Du CPN De Laxou. Là Où Les Oiseaux Sont Libres, Et Nous, Enfermé(e)s. Derrière un Grillage pour fumer nos cigarettes. Que Nous N'y Avions Que ça à faire de Nos Longues Journées Et Week-Ends. Et Plaints Celles et Ceux Qui y Sont à Cet Instant, Même S'il a changé. J'y Ai Vu Des Femmes Et Des Hommes, Qui Parfois Revenaient Chaque Année, Comme moi, Il y a de ça, 8 ou 9 années, Sortant En Songeant Que C'était La Der' Des Dernières. Mais j'y Serai Retourné Entre 15 Et 20 Fois En 10 Ans, testant Pour l'industrie Autant de "traitements pharmaceutiques".

Il y a 8 Ans De Cela, Je Testais Le Solian. Qui me Fit Voir... Les Invisibles. Ce, Par Deux Fois. Une Fois, Après En Avoir Cauchemardé, L'Un d'Eux m'Attendant Entre Deux autos En Contrebas De Ma Rue. Malveillant. Effectivement, Trois Mois Plus Tard, je Le Croisai. Il m'Attendait. Au Même Endroit. Angoissé. Je Traçai Mon Chemin, Remontant Avec Mes Provisions à Pieds. Puis Il Disparut.

Une Seconde Fois, En Une Autre Rue, je Vis Une Grande Et Belle Demoiselle, Comme Une Institutrice, Avec Des Enfants, Aligné(e)s sur Le Trottoir D'En Face... je Cherchai à Les Voir Plus Longuement. Mais Elle Et Ils Disparurent. À Cette Epoque, je Me Suis Plaint De Ces Visions à Mon Psychiatre. Et Il m'a Changé Mon Traitement. Mais Après 13 000 Rêves Qui m'Evoquent L'Anima Et L'Ombre, Et L'Inconscient Comme Des Intelligences Supérieures, Ce Même Si je Sais Qu'Il Ne Faut Pas Chercher à Les Voir... je Préfèrerais Les Revoir. Partout Où Nous Allons, L'Inconscient, Intelligence Donc à La Fois Supérieure, Autonome Et Indépendante Du Rêveur, Est, Etait Et Sera Là.
Et je Ne Saurais Que L'En Remercier, Transformant Misère, Douleurs, Accidents, Amitiés, manipulations, Amours... Bref, Nos Vies, Notre Passé, L'Etat De L'Inconscient Collectif De Cette "humanité-là", En Contes Mais Pas Seulement. me Concernant, Il m'a Depuis Dix Ans, Là Où je N'Ai JAMAIS Rêvé Qu'à Travers Mes Crises D'Epilepsie, Et En 34 Ans, Poussé à Franchir à Nouveau L'Océan Atlantique, La Rivière, Retourner Vers Notre Créateur. Qui Pour moi, Et Pour L'Inconscient, Est Dieu. Soit Ma Vision De Sa Lumière Si Paisible Et Ce Sentiment Si Agréable De Ne Plu' Exister, à Brooklyn, Prospect Park, En Août 2008.

L'Anima Comme L'Inconscient Et L'Ombre Sont Capables Non Seulement Du Meilleur Pour Nous Toutes et Tous, D'Inventer Des Cités Immenses Et Incroyables, Mais Ils Avertissent Aussi des dangers, Comme Le Triste Etat De Notre Humanité, Et De Son Inconscient Collectif, Mis Au Jour Par Carl Gustav Jung. Des Dangers Que j'Encours En Restant Bras Ballants Comme Depuis Des Années, Devant Mon Ordinateur, Puisqu'Il y a Trois Longues Années Que je Ne Sors Que Très Rarement à Nancy la triste. M'y Etant longuement Ennuyé, Après New York City, Parce Que Mis-à-L'écart par Nombre D'entre les nancéien(ne)s. qui se sont prévalu(e)s d'être des ami(e)s.

Aussi, Aux Vues De Nos Rêves Grandioses, Fantastiques, De Journées Incompréhensibles Pour moi Qui Ai Toujours des Difficultés à Penser Pour Moi, Ne Songeant Quasiment Qu'à Mes Déesse Et Dieux, Ma Famille De L'Inconscient, J'Aurai Longuement Sombré Dans La Dépression, aidée par des lecteurs de mon blog, qui Ne M'Ont Jamais Ecrit En 10 Ans... Ou Extrêmement Rarement, Là Où Je Leurs Contais (Aussi Pour Me Souvenir...), Mes Rêves Fantastiques. Si Je Devais Vous Conter Le PIRE. Ce Serait les insultes, qui ont fusé à La Place De Mes Pensées "Secrètes"... Ou Pas... Je Doute Toujours Après Dix Ans De Solitude Infligée Et D'Isolement Entre Mes Murs, Et le "sentiment" D'Être Très GRAVEMENT Epié Dans Le Secret de Mes Pensées, ou ce qui M'a Le Plus Perturbé. Même Vis-à-Vies De Ma Famille De L'Inconscient.

Pour Finir, Mon Ami De L'Inconscient m'Aura Toujours Poussé à me Retourner Vers L'Avenir Qui Se Fait De Plus En Plus Pressant Et Proche. Il Est Aussi Arrivé, Lui Mon Bon Professeur De Philosophie Et D'Histoire, Qu'Il S'Exprime Par La Voix, Comme La Musique. En Fin De Rêve, Celui-Ci s'Effaçant Alors... Il me Dit Ces Mots *** Si tu Veux Revoir La Lumière, Tournes-toi Vers Dieu. ***, Et Mon Anima, Sous Les Traits De Ma Petite Soeur Et En La Chambre D'Enfant De me Dire, Une Bible Ouverte Sur Ses Genoux, Assise Sur mon Lit... *** Moi Aussi, J'Ai Vu La Lumière De Dieu... Et Dieu Reviendra.***, Ou Encore Mon Inconscient De me Délivrer Ces Quelques Mots *** Ce Que Tu Dois Faire, Personne Ne Peut Le Faire à Ta Place. ***... Eh Oui, Mes Ami(e)s... Dire que c'est moi le schizophrène... Alors je Vais Essayer De Retourner Au Travail, Soit Apprendre La 3D Et La Peinture-à-L'Huile, Pour Avancer Dans Ma Morne Vie.

Cordialement Et Sincèrement, Recevez, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Mes Meilleures Salutations.


                                                                                         Jean-Christophe HEILMANN.

3 commentaires