**** Allez, Fin, Jusqu'au Jour Où Vous Vous Déciderez à me Parler. ****


Déjà 9 Années Et Demi De Perdues.
Surtout Par Votre Coupable Faute.
Je sais Qu'à Partir Du Moment Où je vous Parle, je Passe Pour un con.
Alors je Ne vous Parle Plu'.
Démerdez-vous Sans moi.
Tout Comme Dieu.
Oui, j'Ose.
Voir Sa Lumière Ne m'a apporté Que De Devenir Schizophrène.
et de Passer Pour Un Con, Même Auprès de cureton(ne),
Soit Ses Soit-Disant Dévoué(e)s Enfants, "frères et soeurs."
Mon Cul !!!
Et Non, Je Ne M'Enrichis Pas Que De Vous Toutes Et Tous.
Je M'Enrichis Aussi Aussi De Ce Que je Vois.
Ne Regarde Pas Seulement Dans Le Vide.
Pas Comme Vous Toutes Et Tous à Vous Ignorer, Que Vous En Êtes Ridicules.
pendu(e)s à vos unsmartphones.. Que je me demande si c'est pour éviter les poteaux,
Ou Les Regards, à Se Demander Pourquoi vous vous faites Belles, Les Matins.
Et Non, Je Ne Rouvrirai Pas Mon  Atelier Rue de La Commanderie,
étant Suffisamment Passé Pour Ce Que je ne Suis Pas.
Soit un parano, un con, un peureux, une merde.
Alors Comme Celles Et Ceux qui me regardaient Comme Elephant Man,
Une Bête, Un Animal De Foire...
Si VousNe Voulez Pas M'Adresser La Parole, Passez Votre Chemin,
Allez Voir Ailleurs.
Parce Qu'Il N'y Aura Pas De Dixième Année De Merde Pour moi.
Maintenant, vous savez Ce Qu'Il Vous Reste à Faire.
Si Vous Ne Voulez Pas
Tire-Toi De Là.

JC HEILMANN.

Commentaires

Articles les plus consultés

Articles les plus consultés