Pour Clémentine Et Mon Papa... Éternellement...


Je Sais... Je Sais Que Vous Ne Serez Heureux Que Si Je Le Suis... Le Deviens... J'Aimais La Vie Avant... Sans Vous Je Ne Serais Rien... Sans Vous... Je Ne Serais Plus... Je N'Existerais Plus... J'Aurais Déja Rejoins Mon Papa... Ici, Seuls Vous Et Mon Chat Me Retiennent Au Fil de La Vie... Et Ma Maman Les Soirs Où Nous Nous Appelons... Mais Sinon... Ici, La Vie Et Mon Quotidien Sont Pesants, Voire Insupportables Comme Tout a L'Heure... Où Les Larmes Ont Coulé... Tant de Détresse... Tant de Solitude... Tant de Silence M'Oppriment... En Permanence... Mon Accident Avec La Petite Clémentine... La Mort de Mon Papa... Son Silence Tout du Long de Sa Vie... Tu Ne M'Auras Parlé Qu'Une Fois, Dans Ta Voiture... Je Sais, Mon Papa... Je T'Ai Pardonné.... M'a Dit Mon Ami de L'Inconscient... Et T'Ai Fait Un Bisou Sur Ton Front Dégarni... Ton Travail Était Ta Vie... Et Tu Travaillais Pour Subvenir a Nos Vies a Nous... Et Nous Rendre Heureux Du Mieux Que Tu Le Pouvais... Si Tu Savais Comme Tu Me Manques... Tant... Et Je Te Pleure Encore... Je Revois Johanne Et Philippe Ce Matin du 5 Février 1997... " Ton Papa a Eu Un Accident... C'Est Fini...", M'a-t-Elle Dit... J'Ai Alors Pleuré Toutes Les Larmes de Mon Corps... Mais Je Suis Fier D'Avoir Eu Un Papa Comme Toi, Un Beau Papa... Mais Je Te Pleure Toujours Et Encore... Nous Qui Te Croyions Invincible... Toujours La Pour Chacune Et Chacun... Quels Qu'Ils Soient... A Travailler Meme Les Dimanches, Sans Jamais Prendre de Vacances... Je Ne Savais Alors Pas... Qu'Un Jour Tu T'En Irais... J'Étais Trop Jeune Pour Le Savoir... Et Tu Es Parti Si Tôt... Cinquante-Sept Ans... Ce N'Est Pas Juste... Ce N'Est Pas Un Age Pour S'En Aller... J’Espère Que Tu Veilles Sur La Petite Clémentine... Mais Je Sais Que Oui... Et Qu'Elle Veille Sur Sa Famille... Des Vies Brisées... A Tout Jamais... Je Regrette Profondément Cet Accident... Je Roulais Peut-Etre Trop Vite... J'Avais Le Soleil Dans Les Yeux... J'Ai Croisé Un Gros 4x4 Qui M'a Ôté La Vue... De Cette Pauvre Enfant... Elle a Couru Derrière le 4x4... Je N'Ai Pas Eu Le Temps de La Voir Ni de Freiner... C'Était Un Jour d'Octobre 1995... J'Allais Voir Si La Maison de Mon Papy N'Avait Pas a Nouveau Été Cambriolée... J'Avais a Peine Vingt Ans... Elle N'En N'Avait Que Quatre... 

J’Espère Un Jour Vous Rejoindre Au Royaume des Cieux... Et Vivre a Vos Côtés... Éternellement... 

Sinon Quel Serait Le Sens de La Vie? Pourquoi Formerions-Nous Toutes Et Tous Une Famille? Pour Quelles Raisons Naîtrions-Nous Toutes Et Tous d'Un Papa Et d'Une Maman? Pourquoi Aurions Nous Des Frères, Des Sœurs, Des Enfants?... Si C'Est Pour Nous Séparer Ensuite... Moi, Je Crois Que Nous Nous Retrouvons Toutes Et Tous De L'Autre Côté... La Où Règne La Paix Et L'Amour... La Où Les Êtres Humains Ne S'Entretuent Pas Au nom d'Une Couleur de Peau Ou d'Une Religion... Parce Qu’Après... Ils Savent... Ils Savent Ce Qu'Ils Ont Oublié En Venant Au Monde... Ils Savent Le Secret de La Vie... Et Que Dieu Existe Bel Et Bien... Et Que C'Est Lui Qui a Créé Le Monde Pour Ses Enfants... Lui Qui Nous a Donné La Vie a Toutes Et Tous... 

Ce Monde Est Si Triste... Que Parfois... Je Franchirais Bien Le Pas... D'Aller Vous Rejoindre... Tant Ils M'Auront Toutes Et Tous Fait Souffrir... Tant J'Ai de Douleurs En Moi... Et Depuis Toujours... Un Seul Aura Valu Le Titre D'Ami... Mon Nico... Lui Seul M'Aura Apporté Son Amitié... Et Depuis De Longues Années... Aujourd'hui, Il a Des Contraintes, des Obligations, des Devoirs... 

Je Vous Aurai Pleuré Toute La Soirée... Vous Que J'Aurais Aimé Connaître Plus Longtemps... Aux Côtés Desquels J'Aurais Voulu Passer Plus de Temps... La Vie, Son Chemin, Sa Destiné Sont Peut-Etre Écrits... En Son Grand Livre... Mais Vos Disparitions Sont Tellement Injustes... Tellement... 

J'Ai Prié Dieu de Sauver La Petite Clémentine... Alors Prostré a Terre... Pleurant Tout Ce Que Je Pouvais... Les Pompiers Ont Tout Fait Pour La Sauver... Mais Il Était Trop Tard... Le Mal Était Fait... L'Accident Était Irréparable... Je N'Ai Rien Entendu Du Procès... J'Étais Ailleurs... Les Yeux Tournés Au Ciel... Priant Pour Clémentine...

Commentaires

  1. "Des Contraintes, des Obligations, des Devoirs... "
    Ben v'là... t'as décidé de me mettre un sacré coup de vieux ! ;p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sacré Nicolas Archimède... Toujours Le Mot Pour Rire... Mais Non, Va... Tu Te L'Es Mis Tout Seul!!!... Je Suis Coin-Coin, moi!!! Tu Féliciteras Son Papa a Coin-Coin... -;)

      Supprimer
    2. ... Mais Rassure-Toi... J'Me Suis Pris Un Coup de Vieux En Meme Temps Que Toi... -;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci De Vos P'Tits Mots... Couvrez-Vous, De Partout !!!

Articles les plus consultés

Articles les plus consultés