De L'Art d'Etre Toujours Seul...


Encore Un Jour Où Je Ne Serai Pas Sorti... Aucune Nouvelle... Aucune Voix... Aucune Présence... Comment Me Motiver En Ces Conditions... De Vie... Pas Un  Coup de Fil... Plus d'Amis... Celles Et Ceux Pour Qui Je Suis Venu a Nancy M'Auront Peu a Peu Délaissé de Côté... Passant Sûrement Leurs Soirées Entre eux... A Mon Instar... Depuis Déjà de Longues Années... Bien Sûr, Je Passe Quand Je Veux... Mais Un Coup de Fil Ne Coûte Plus Rien de Nos Jours... Eux Ont Leur Vie... Une Belle Vie de Famille, des Enfants... Moi... Je Reste Éternellement Seul au Monde... Où Que J'Aille, Quoi Que Je Fasse... C'Est Toujours Dans La Solitude Et Le Silence Que Je Me Retrouve... Inexorablement. Non?! Toujours Pas? Vous Ne Comprenez Donc Finalement Pas? Cela Fait Douze Ans Que Je Croupis a Nancy La Morte... Et Oui, Mon Nico... Je Suis Venu a Nancy Pour Toi Et Pench... Pour Être Proche de Celles Et Ceux Que Je Considérais Comme des Amis... Maintenant... Je N'Ai Plus Qu'Une Envie... Celle de Partir Bien Loin de Nancy La Triste... Regardez-Vous Quand Vous Êtes Dans leur tram... Ridicules Toutes Et Tous... A Vous Ignorer Les Uns Les Autres...

Je Ne Sais Pas Quel Monde Vous Allez Nous Créer... Allez-y... Parlez de politiques, Va.... Vous M'êtes Qu'Une Bande de Moutons Bêlants, Et Soumis Qui Plus Est... Un Troupeau... Et Encore... Les Moutons, C'Est Gentil... Quand Je Vous Vois Ou Vous Entends En Troupeau de Brebis Galeuses Et Bourrées de Leur alcool, Hurlant Tels des Pourceaux en Chaleur... Je Crois Que Nous Ne Sommes Pas du Même Monde... Et Je Suis Content de Vivre Seul Au Monde... Mes amis de bistrots Sont Rares a M'Apporter Quoi Que Ce Soit, Quels Qu'ils Soient... Cela Se Finit Toujours Par Un Retour En Solitaire, Ou Par Des Déceptions... Qu'Elles Fussent Amoureuses Ou D'Une Simple Rencontre d'Un Soir... Alors Je Reste Assis En Mon Coin... Patiemment... Impatient... 

J'Ai de Très Grands Rêves... Ces Rêves... Mes Rêves... S'Adressent a Une Jeune Femme Inconnue au Jour d'Aujourd'hui... Parce Que Moi, Contrairement a Celles Et Ceux Qui Me Narguent, Me Regardant du Haut de Leur Mépris... Moi... Je N'Ai Jamais Abandonné Mes Rêves... Moi. Alors Gaussez-Vous Bien Et Foutez-Vous Bien de Ma Gueule... Parce Que Je Ne Me Soumets Pas a Un patron Ni a Personne, Moi... Non, Je Me Lève Quand Je Le Souhaite, Je Dors a l'Heure Que Je Veux... Je N'Ai Ni Contrainte Ni Devoir... Je Ne Me Prostitue Pas, Moi... Je Ne Suis Pas L'Une de Ces Caricatures de commerciaux Soumis Et Qui Passent Leur Journées a Sourire Faussement... Quand Je Souris, Ça Vient Toujours de Mon Coeur... Jamais Autrement... Au Grand Dam d'Une Photographe New-Yorkaise Qui Voulait Que Je Lui Souris Sur Commande Pour Une pub de mc Dégueux...

Alors Je M'Enferme... Je Préfère De Loin Mon Inconscient a Celles Et Ceux Que Je Suis Amené a Croiser a Nancy La Morne... Je Vous Trouve Bien Tristes, messieurs Demoiselles, a Jouer Aux Grands... Ici, Pas Un Regard... Pas Un Mot... Plus Rien... Le Néant... Vous N'êtes Qu'Une Bande de bobos Bourgeois Et Bourgeoises Embourgeoisés Par... Le Système. Continuez, Filez Vos Gros Culs Bien Tassés Dans Vos Grosses automobiles... Elles Ne Vous Appartiennent Pas... Par Contre Vous... Vous Leur Appartenez... Vous N'êtes Que des fils Et filles du système, Fruit Pourri Des Sa Création, Et Vous Ne Faites Que Reproduire Les Erreurs de Vos Parents... Mes Ancêtres a Moi Ne S'y Sont Jamais Soumis, Ils Ont Toujours Oeuvré Pour Le Bien de Leur Communauté, Pour Le Bien de Tout Un Chacun, Dans L’Intérêt Général... Alors Allez-y... Faites Vos Prières Pour Qu'un Certain nicolas sarkozy, Poursuivi Par Les Juges, Revienne En Ce Qu'Ils Osent Appeler de La politique... Vos gouvernants Ne Font Que Le jeu des terroristes Et des Musulmans Non Intégrés Dans Ce Semblant de société... Une Société a Laquelle Je N'Appartiens Pas... Platon Et Socrate Faisaient de La Politique, Eux... Vos gouvernants Qui, a Coups de buzz Et de Basses Techniques De commerces, Ne Font Que Vous Lessiver le Cerveau... Pleurez Sur Les Inondés... Demain... Tout Sera Oublié... Et on Passera Aux Prochains Drames... Des Drames... En Veux-tu? En Voila... Ce Qui Fait Vendre Leurs publicités...

Ici, Je Ne Compte Plus Les Laisser Pour compte En banque Sans Argent, Qui Errent Dans La Rue Saint-Jean Ou Pres de La gare, Faisant La Manche... Jamais Cette société N'Aura Compté Autant de Pauvres... Et J'En Suis Triste, Me Faisant Insulter Lorsque, N'Ayant Plus Les Moyens financiers de Donner... Je Regrette Alors... Quel Ville Abjecte Que Nancy... Je Ne Regretterai Jamais Mon Voyage a New York, Et Ce, Durant Trois Mois Merveilleux, Les Plus Beaux de Ces Dix Dernières Années... Par Contre Je Regrette Amerement d'Avoir Souhaité Me Rapprocher de Mes Amis... Jamais Je N'Aurai Été Aussi Seul... Autant a New York, J'y Étais Seul, Mais Loin de Tous... Je Ne Me Suis Jamais Senti Aussi Libre Et Heureux... Loin de Vous, Loin de Tous, Loin de Tout.

Alors, Je Vais Me Remettre Au Dessin, a La Peinture a L'Huile, a La Création de Mes Nuages, a L'Apprentissage de La 3D Et de La Sculpture Numérique... J'Ai Tant de Choses a Faire... Et Depuis Trop Longtemps... Alors... N'Ayant Plus Les Moyens de Sortir, Je Vais M'Enfermer Chez Moi... Et Travailler, Sachant Que Celui-Ci Passe Avant L'Écriture de Mon Livre Autobiographique du Grand Chalet des Songes...

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Merci De Vos P'Tits Mots... Couvrez-Vous, De Partout !!!

Articles les plus consultés

Articles les plus consultés