A La Première Femme de Ma Vie...




A Ma Maman, a La Femme Qui M'a Mis Au Monde... 

En Ce Monde Si Injuste Et Souvent... Si Laid... Eu Égard a Mes Rêves Grandioses... La-Haut... Tout La-Haut... C'Est Un Tout Autre Monde, Un Monde De Paix Et D'Amour, Un Monde Où Les Êtres Humains Vivent En Paix Et En Harmonie... Car Ils Savent Le Secret de La Vie... Celui Qui Leur a Été Délivré, Comme Il Fût Délivré a Mon Papa, Le 4 Février 1997... Au Moment Trop Souvent Si Attendu Par Moi-Même... Ce Grand Jour Où J'Irai Demander Pardon a Ma Famille De L'Inconscient... Et a Mon Créateur, Notre Père a Toutes Et Tous... Et Ce, Quelle Que Fût La Couleur de Notre Peau... Bande de Cons... Des Siècles Et des Millénaires... Et Vous Vous Entretuez Toujours Pour Si Peu... Il N'y a Qu'Un Dieu... Le Dieu de Tous Les Êtres Humains... N'Avez-Vous Toujours Pas Remarqué Que Nous Étions Toutes Et Tous Dotés De Deux Bras, Deux Jambes, Une Tête, Un  Cerveau, Un Sexe... Et Un Inconscient... ? Je Vous Plains... Parfois... Souvent... Toujours Vous Saluant, Comme Me L'Ont Appris Mes Parents... Comme Ma Maman L'a Toujours Fait Avec Chacun...

Aussi, N'Ayant Jamais Eu Aucun Réconfort de Mes Douleurs Toujours Vives Et Intestines... Parfois... Je Perds Espoir, N'Ayant Aucun Mot Qui Me Vienne En Secours... Et C'Est La Chute... L'Inévitable Chute... Alors... J'Essaye de Remonter La Pente... Seul au Monde... Aucune Ni Aucun Ne M'Appellant Jamais... Eux Ont Leur Vie... Des Enfants Comme J'En Rêve Depuis Toujours... Mais Un Coup de Fil De Temps a Autres, Qu'Est-Ce Que Ça Coûte? Un Mot... Un Message? Non. Rien Ne Vient... Jamais.

C'Est Toujours Moi Qui Fais Le Premier Pas... La Démarche d'Aller Vers L'Autre... D'Aller Vers Vous... Je Suis Comme Ce Petit Être Des Cranes de "Stalk", Dont Tout Le Monde Se Contrefout... Partout Oü Je Vais, J'Essaye d'Etre Sociable, Avenant, Souriant Et Positif... Mais Je Reste Éternellement... Seul Au Monde.

Alors Je Me Tais Et Reste Dans Mon Coin... Tout Seul... Me Remémorant Mes Rêves Immenses Et Magiques... Tous Mes Uniques Et Véritables Amis... Parce Qu'Eux Méritent Le Meilleur de Moi-Meme, Contrairement a La Trop Grande Majorité Silencieuse... Qui elle... M'Ignore Et Me Laisse Souffrir Chaque Jour... Tel Ce Petit Être Stalkien... Qui A La Fin... En Finit.

Jusqu’Où Aller... Jusqu’à Quand Tenir? Car Il Faut Tenir... En Silence... Être Résistant, Et Avancer... Pour Quoi Faire? Pour Qui ? Pourquoi? Puisque Personne N'En N'a Rien a Faire de Moi... Alors Que Je Rêvais De Décorer La Terre Pour Vous Toutes Et Tous... Pour Toi Qui Me Manques Tant... Pour Celle Qui N'a Jamais Fait Preuve de Compassion... Celle Qui N'a Fait Qu’Être Absente... La Où Je T'Ai Toujours Cherché... Joséphine Et Ses Mensonges Éhontés... Loni Qui M'a Fuit, La Où J'Avais Un Amour Immense Et Beau, Et Juste a Lui Offrir... Je Crains Qu'Il N'y Ait Jamais Aucune Autre Femme Que Ma Maman Dans Ma Vie...

Fort Heureux Les Matins, Lors de Mon Réveil, Au Sortir de Mes Nuits Si Merveilleuses, Votre Silence Attise Mon Désespoir Chaque Jour Depuis Des Dizaines D'Années... Et Depuis Toujours... Et J'En Ai Les Yeux Brillants de Tant de Solitude Et De Silences... Comme Lorsque Loni M'a Abandonné... Je N'Avais Pourtant Jamais Été Aussi Heureux Et Bien Aux Cotés D'Une Femme... Simplement Bien...

Je Ne Vais Pas Bien... Je N'Ai Plus Ni de Leur argent, Ni Tabac... Bientôt... J'Irai a Mon Tour Faire La Manche... Pour Survivre... J'Avais Besoin de Parler, De Voir du Monde, de Sortir de Mes Murs... Infranchissables Murs... Qui M'Enferment Partout Où Je Vais... Et Aucune Ni Aucun Ne Vient a Mon Secours... Jamais... A L'Abandon... Meme Par Ceux Que Je Croyais Être Des Amis... Mes Amis M'Ont Abandonné a Mon Triste Sort Depuis Bien Longtemps... Ne Se Souciant Guère de moi Qui Suis En Souffrances... Aussi, Demain, Je Ne Sais Pas Si J'Irai Au Théâtre... Je N'Ai Pas Envie de Jouer La Comédie... Je Ne Me Sens Pas Bien... Je Ne Le Sens Pas... Désolé, Jocelyne Et Sa Troupe...

Quand Ça Va Mal... Quand On Est Seul Comme Je Le Suis... Parfois... Il Vaut Mieux... Faire Comme Ce Petit Etre Stalkien... Et Couper La Corde.

Commentaires

Articles les plus consultés

Articles les plus consultés