Pour Toi, Papa...


Un Vendredi Où Je Ne Suis Pas Sorti, Un Jour Comme Un Autre, Un Soir Passé a Travailler Et Échanger Avec Mes Amis de La-Bas, de facebook, Hommes Et Femmes Qui Me Lisent, Et Que Je Découvre En Les Lisant, En M'Exprimant, En Partageant, En Échangeant... Ce Qu'Il Est Devenu Difficile de Faire Dans Ce Monde-La, En Tout Cas Par Ici... 

Mais J'Ai Surtout Vu Ma Famille, Mon Petit Bout d'Homme d'Isac Et de Sa Princesse de Petite Soeur, Ensemble Nous Sommes Allés Manger Au Restaurant. De Pareilles Et Inhabituelles Retrouvailles Méritent Bien Ça... Pendant le Repas, j'Ai Pensé a Toi Qui Es En Photographie a Mes Cotés, Toi Que Je Regarde Souvent, Toi Qui Me Manque, Toi a Qui Je N'Ai Pas Eu Le Temps de Dire Que J'Étais Fier de Toi, Ni Que Je T'Aimais... Mais Je Sais Que Tu Le Sais... Tu Es Venu Me Voir Si Souvent La Nuit, Au Cours de Mes Reves... Mon Papa. 

Tu Es Parti Si Soudainement, Si Brutalement... Si Horriblement... Tu Vois, Tes Petits Enfants Pensent Toujours a Toi. Ils T'Ont Tout de Suite Reconnu, Sur La Photographie. Mon Papa, Notre Papa... Tu Es Venu Me Voir Par Une Douce Nuit... Me Demander... Pardon... Me Dire Que Tu N'Avais Pas Été Suffisamment Avec moi, Lorsqu'Enfant, Tu Travaillais Pour Nous Faire Vivre Et Nous Nourrir... Je T'Ai Alors Fait Un Bisou Sur Le Front, Et T'Ai Dit Que je Ne T'En Voulais Pas. 

Merci Mon Papa. Merci Mon Dieu de L'Inconscient. Merci Mon Anima.

L'Inconscient Fait Le Lien Entre Le Monde de L'Au-Dela, Le Monde des Eternels, Et Notre Monde a Nous. ET Lorsque La Nuit Vient, Que Nous Sommes Plongés Dans Un Profond Sommeil... Les Portes S'Ouvrent Aux Coeurs Méritants. Je N'Ai Rien Mérité Depuis Cinq Ans. Mais Je L'Ai Vécu. D'Innombrables Fois. Faisant Trois a Six Reves Par Nuit. Revoyant Mon Papa. Me Délivrant des Secrets de L'Humanité. Des Secrets de L'Autre Monde...

Je Crois En L'Au-Dela Parce Que Je Rêve. Simplement. Je Crois En L'Au-Dela, Parce Que L'Inconscient Est Immense. Je Crois En L'Au-Dela, Parce Que Je Revois Mon Papa. Et Que Par Une Belle Nuit, Il y a de Cela Trois ou Quatre Ans, J'Ai Eu Le Bonheur de Le Revoir... Dans La Cuisine de Mon Ancien Appartement. Je Dormais. Lorsque J'Entendis Un Bruit. Je Me Levai Alors. Et Vis Mon Papa. Je Ne Lui Posai Qu'Une Question. Enfantine... "Alors... La Mort... C'Est Bien?"... "Oui, Me Répondit-Il... C'Est Bien...".

Je Me Réveillai Alors, Heureux d'Avoir Revu Mon Papa... Et Rassuré Pour Lui. 

Je Le Sais Aupres de Ses Parents, De Mes Grands-Parents, a Vivre Ensemble L'Inimaginable Et L'Immensément Beau Et Bon. Ce Qu'Il N'a Pas Eu Le Temps de Vivre Avec Nous... Sa Vie, Son Éducation Rigoureuse, Le Manque de Temps, La Vie d'Un Entrepreneur Qui Faisait Vivre Plusieurs Dizaines de Familles Et de Routiers... Ont Fait Que Nous N'Avons Pas Eu Le Temps de Nous Dire Ces Quelques Mots... "Je T'Aime".

Commentaires

  1. Eh Oui... Graph-X And Co' Invente Et Innove... J'Ai Créé Pour Vous L'Article Qui S'Auto-Détruit...

    RépondreSupprimer
  2. -;) Souris... C'Est Moi Le Monstre, Pas toi...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci De Vos P'Tits Mots... Couvrez-Vous, De Partout !!!

Articles les plus consultés

Articles les plus consultés