Je Voulais De L'Amour, Juste Un Peu d'Amour....

Je Me Réveille Après Un Cauchemar Important Dans L'Explication de Ma Maladie... Ce Cauchemar Aurait Pu S'Appeler "Holding On", Ou "Tiens Bon"... Une Vie Entière a Supporter Les Brimades Et Les Remontrances Tant Familiales Qu'A Leur École de La Pseudo-République Endormie, Créatrice de Monstres Et De Gens Tous Plus Méchants Les Uns Que Les Autres... Et Je N'Ose Imaginer Les Monstres Que Vous Êtes En Train de Créer a Cette Sombre Époque... Une École Créatrice de Schizophrènes Et de psychopathes...

... Alors, Je Vais Vous Montrer Qui Je Suis... Et Ce Que J'Aime En Ce Si Bas-Monde, Je Vais Le Créer, Et Rendre Hommage Aux Oiseaux Et Aux "Animaux", Qui Eux Sont Bien Moins Bestiaux Que vous Autres, Et Autrement Plus Courageux Et Intelligents Que Cette Espece Qui Se Prévaut d'Etre Humaine.

Parce Que Les Animaux, Et Meme Un Rottweiller a Brooklyn, Ne M'Ont Jamais Fait de Mal... Eux Sont Mes Amis Sans Voix. Et Je Les Aime Comme Ils M'Aiment...

Dans Ce Cauchemar, Il y Avait Ma Mère, Et Ma Petite Soeur Qui Conduisait la polo, Ma Mere Assise Sur le Siege Passager, Lisait Et M'Engueulait de Mes Sales Notes au lycée... Absent Aux Cours d'Histoire, Mauvais en économie... (Pour Ce Que J'En Avais a Foutre de Leur produit intérieur de brutes...), Bref, J'Avais Une Moyenne de 9,5/20... Ce Qui, a Mes Yeux, N'Était Pas Si Catastrophique... Parce Qu'Avec Tous Le Temps Passé a L'Infirmerie, Je M'Attendais a Pire... Et Auparavant, J'Avais Revu Ma Mamy Simone Et Mon Papy René... Mamy Revenait Du Monde des Morts... Et J'Avais Ses Médicaments... Oui, Mais Voila, Avec Mon Pere, Nous Avons Traversé La Piscine En Reconstruction, Et J'y Ai Mouillé Ses Médicaments, Ce Qui a Rendu Les Petites Pilules Inutilisables... Et Nous Sommes Tous Partis a Bord de Mon Automobile... En Franchissant La Riviere, Et Roulant dans La Nature...

Tu Vois... Moi Aussi J'Aurais Voulu Avoir Un Petit Brin d'Amour... Au Lieu de Cela, Je N'Ai Droit Qu'a de La Solitude, de L'Ignorance Et du Mépris... Alors J'Encaisse, Je Supporte... Jusqu’où? Jusqu’à Quand? Franchirai-Je Le Pas d'Un Jour Exprimer Ces Violences Silencieuses? Cette Schizophrénie? Qui Pourrait Être Merveilleuse Si J'Étais Moins... Plus Responsable Et Respectueux... Alors Je M'y Abandonne. Me Laisse Aller...

Parce Que Ma Famille de L'Inconscient Ne Mérite Que Mon Amour Et Ma Gentillesse, Mon Respect Et Ma Raison. Une Famille a Qui Je Présente Mes Plus Sinceres Excuses... Je Vais Tirer Un Trait Sur Ma Betise Et Vous Offrir Mon Amour, Mes Amis...

Commentaires

Articles les plus consultés

Articles les plus consultés