Il Était Une Fois... Nous Deux.


Ma Petite Maman S'Inquiète Pour Son Fils Et Enfant... Du Coup, Étant Venu Ce Week-End Pour Fêter Mon Anniversaire, Elle Qui Ferait Tout Pour Que J'Aille Mieux, Et Que Je Me Retrouve Comme Avant... M'a Emmené Voir L'Un de Ses Amis Médium. Je Lui Ai Décris Mes Symptômes, Et Le Fait d'Avoir Vu et Vécu La Lumière... A ces Mots, Il Me Répondit... "Et depuis, c'Est L'Enfer". Il Su Aussitôt Ce Que Je Vivais Depuis Cinq Longues Années. Les voix. Les insultes... N'Étaient Pas Les Miennes... Mais Celles d'un Lâche... Qui Me Veut du Mal, Par Jalousie, Et Qui N'a Que Son Petit pouvoir Pour Se Croire Supérieur... Michel, Le Médium, Me Dit qu'Il y a Une Personne Qui Était Là... Et qui Ne Voulait Pas Partir. Parce qu'Elle M'Aimait. A Ces Mots, Je Ressentis Comme Une Inquiétude Chez Elle, Comme Si Son Cœur Chavirait Alors... Elle Si Sensible Et Aimante... Elle Qui a Sûrement Beaucoup Souffert Pour Être Si Forte Et Toujours Aimante. Comme Si Le Mystère Se Dévoilait Enfin, Était Enfin Révélé... 

Joséphine Est Mon Tout Premier Grand Amour.

Nous Nous Sommes Rencontrés Sur Meetruc. Elle Avait Laissé Sa Si Jolie Photographie Noir Et Blanc, D'Une Si Belle Demoiselle... Que Je Trouvai En Retrait. Une Jeune Femme Particulière Et Très Belle, à L'Allure Féminine Et Pleine d'Élégance, de Charme au Naturel... Je Succombai Alors... Et Lui Écrivis Quelques Mots. Des Mots de moi, Je Me Présentai à Elle, Décrivant Mon Petit Bureau, Et Ce Que J'Aimais... Le Tout Sans Photo de moi. Elle Vivait à New York, Je Vivais à Nancy. Les Jours Passaient... Je Venais Souvent Voir Sa Si Belle Photographie, En Fin de Soirée... Et voir. si Elle Avait Lu Mes Mots... Alors, Comme Son Retour Tardait, Je Lui Écrivis Deux Ou Trois Lettres en Plus...

Et Puis Un Jour... Elle Revint. Et Quelle Ne Fût Pas Ma Joie de Lire Ses Mots... " Je Suis Bien Impolie, de Ne Pas Vous Avoir Répondu Depuis Tout Ce Temps Et Ces Mots que Vous M'Écrivez...". Elle Me Dit qu'Elle Voyageait Beaucoup, Et Retournais à Brooklyn où Elle Vivait. Nous Avons Alors Échangé Et Communiqué Ensemble... Et C'Était Bien... Ensemble, Nous Prenions des Nouvelles L'Un de L'Autre, Et Trinquions les Soirs, de Chaque Côté du Vaste Océan. Un Jour, Elle Partit Chez des Amis Dans la Forêt Pour y Être Un Peu Seule... Et je L'Accompagnai, Elle Heureuse... Moi Aussi. Et Je Lui Écrivais des Histoires, Dont L'Une Avec un Galion, Elle Ma Moussaillone, moi Son Capitaine... Et Je Rêvais d'Elle Chaque Jour... Cette Si Belle Histoire... D'Amour, Dura Trois Mois.

Un Soir, Je Lui Proposai de Venir à Sa Rencontre à Brooklyn... Elle Semblait Heureuse Et Me Donna Une Foule de Renseignements Pour Prendre un Avion et Quelle Compagnie Prendre... J'Étais Alors Heureux, Vraiment Heureux... Je Me Suis Absenté... Puis Suis Revenu... Il N'y Avait Alors Plus de Photo Sur La Page Hotmail de Joséphine... Commença Alors Mon Inquiétude... Je Lui Écrivis Quelques Mots... S'Ensuivirent Trois Jours Où Je N'Eu Aucun Message... Il Était Trop Tard. Joséphine Avait Été Renversée Et Assassinée Par Son Ex. Et Son Grand Frère qu'Elle Aimait Prit le Relais en M'Écrivant.

Je Décidai Alors d'Aller me Promener Là Où J'Aimais Aller en Pensant à Elle. Et Mes Larmes Coulaient... Et Nos Oiseaux N'Avaient Jamais Tant Chanté...

J'Écrivis Alors à Alexander Et Sa Femme Amanda... Que J'Irais Sur les Traces de Ma Joe, Pour Me Recueillir  Et apprendre à La Connaître, à Travers Leurs Adresses Et Les Endroits Où Elle Aimait Flâner... Les Jours qui Suivirent Furent Extrêmement Douloureux... Je Passais Mes Journées à Pleurer Joséphine. Mon Cœur Était Partie. Tant d'Espoir. Tant d'Amour. Et Puis... Plus Rien. 

Alexander Et Amanda Ont Tous Deux Été Très Gentils Avec moi Qui Souffrais. Ils M'Ont Alors Fait Part des Endroits Que Joséphine Aimait. Et J'y Suis Alors Parti En Juin. C'Était La Première Fois Que Je Prenais l'Avion. Le Coeur Battant, Je M'En Allai Pour La Première Fois Loin des Miens. Sur L'Autre Rive Du Vaste Océan Atlantique. A New York City. La Ville Que J'Aimais Tant Admirer Dans mon Grand Livre, Étant Enfant. Le World Trade Center, Ces Tours Immenses Et Belles, Si Hautes Et Si Impressionnantes, Si Imposantes... Une Grande Oeuvre d'Art. Qui Me Faisait Rever. Tout Comme New York. Ses Yellow Cabs. Ses Trucks. Ses Hommes Et Ses Femmes a L'Allure Si... New Yorker! Une Ville Du Monde. La Ville Du Monde. Une Ville Qui Rassemble Toute La Planète En Elle...

Arrivé a l'Aéroport JFK, Le Petit Vosgien Que J'Étais Sortit Et Chercha Comment Rejoindre New York... Il Me Fallait Prendre Un Taxi... Le Chauffeur Ne Me Décrocha Pas Un Mot. Arrivé a Mon Bed And Breakfast, Je Pris Mes Affaires Et Allai Faire un Tour... J'Ai Marché Un Mois, Hélé Les Taxis, Parlé Aux Chauffeurs, Découvert des Femmes Et des Hommes Fiers de Leur Ville, Et Heureux d'y Vivre. Tous Ensemble. Tous Différents. Je Les Ai Regardé Un Mois... Puis Deux... Puis Trois. Le Premier Mois Fut un Peu Difficile. Difficile de Compréhension. Comment Les Gens Étaient, Surtout.  Chaleureux, Lorsqu'Ils Se Connaissaient... Mais Distants Lorsqu'Ils Ne Connaissaient Pas La Personne Qu'Ils Avaient a Leur Coté... 

J'Ai Parcouru Les Endroits Que Joséphine Aimait, Et Ai Flané Comme Elle... Un Peu Plus Tard, Parce Qu'Elle Était Une Lève-tôt... Mais Je N'Étais Pas Au Début de Mes Surprenantes Surprises, Qui Ne Faisaient Que Commencer... J'Étais La... A New York... A Brooklyn... Et J'Aimais Ça.

Commentaires

Articles les plus consultés

Articles les plus consultés