La Courtisane...


De ce qu'Elle Pensait, Elle ne Lui dit mot, Ensemble, leurs regards se croisaient, se fixaient, et son sourire lui parlait, de son envie, son Désir qui en Elle montait, peu à peu. Sa grande robe de soie, bordée de dentelles, l'enveloppait et mettait en valeur sa si Belle poitrine, ronde, pulpeuse, si douce, si délicieuse, et son galbe si parfait. Elle s'assit alors sur le grand lit à baldaquins, s'enquit de l'atmosphère qui régnait dans la grande chambre, et les draps de satin, qu'Elle frôla délicatement de sa main si douce, et ses doigts caressèrent le drap. Il la dévisagea, l'observa faire, la dégusta du regard, le sourire aux lèvres, ses yeux bordés des rides du Bonheur, en appréciaient la Beauté, l'élégance, le Charme si puissant de la si Belle Courtisane.

Soudain, Elle s'allongea sur le dos, et rit doucement, étendit ses bras au-dessus de sa tête, se passa la main dans sa chevelure blonde, et lui dit ces quelques mots : "approchez donc, mon Ami!"... Il ne se fit pas prier, et avança à pas silencieux, dans l'obscure chambre, que de petites chandelles éclairaient, et son Désir montait au fil de ses pas...


La suite demain... je m'en retourne au dessin de ma Courtisane, que j'Aimerais Créer aussi Beau que l'Est cette Magnifique jeune Femme... Belle après-midi à Vous...

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Merci De Vos P'Tits Mots... Couvrez-Vous, De Partout !!!

Articles les plus consultés

Articles les plus consultés